Les artistes commissaires Christophe Lemaitre et Aurélien Mole, ont installé un dispositif de prise de vues pour « ikebana », ces arrangements floraux traditionnels japonais. Une partie de l’intention consiste à composer des « fonds d’image », pour saisir ces sujets floraux en contre-jour. L’iconographie sera mise à disposition du public, sous forme imprimée, au fur et à mesure du weekend. Entre performance, work in progress et exposition, ce dispositif interroge l’exposition, la production et la diffusion de l’œuvre, leurs formats et modalités.

Ces deux journées d’ateliers menés dans le hall du musée par des artistes choisis par le Cneai représentent une occasion de revenir sur le contexte historique, artistique, économique et politique au sein duquel s’est constitué IFP. Ateliers, tables rondes et conférences mettront en évidence les formats d’exposition, de production ou de diffusion que les artistes Philippe Thomas, Dominique Pasqualini et Jean-François Brun ont contribué à faire émerger.
L’entité collective et entrepreneuriale IFP pour laquelle « la fonction de l’artiste, c’est de ne plus en avoir » et qui posait notamment la question de la place et de l’identité de l’auteur dans ce qu’il est convenu d’appeler une œuvre, fut active dans le domaine de l’art entre 1984 et 1994.

Les ateliers ont eu lieu les samedi 31 mars et dimanche 1er avril 2012, de 14h à 19h.

Plus d’informations sur IFP et "Le théâtron des nuages" ici.