Disposant de sa base de données graphiques intitulée, Snowi, Edouard Boyer convie les adolescents à compléter collectivement cette banque d’images dessinées. Le groupe imagine des mises en scène en extérieur du personnage de Blanche-Neige, rejoué par les adolescents grâce à des masques. Lors de séances à l’atelier, les clichés sont utilisés pour l’élaboration de dessins. Les réalisations sont ensuite utilisées lors de nouvelles séances : reprises ou copiées, elles donnent lieu à de nouveaux dessins, servent de fond à de nouvelles photographies.

Le projet permet ainsi de mettre en évidence des pratiques collectives et un « partage d’autorité » : les clichés servent l’ensemble du groupe, les dessins réalisés suscitent de nouvelles représentations, les images sont ensuite retravaillées par l’artiste qui témoigne de l’aspect collectif de la démarche. Une publication rassemble 150 dessins réalisés par Edouard Boyer à partir de ces rencontres.

Le Conseil général des Yvelines est partenaire.