La proposition de Cécile Bicler, vidéaste, pour l’atelier long de 10 séances à destination d’un groupe de collégiens en classe de 3e, s’articule autour des différentes étapes du travail de production d’un film et de la thématique cinématographique du vampire.

Après visionnage d’extraits de films de vampires, Cécile Bicler propose aux collégiens un travail de reconstitution d’une scène visualisée et son tournage. L’artiste les encadre lors de séances consacrées à l’adaptation d’un scénario, à la capture d’images, au dérushage d’extraits et au montage final. Le montage de la sélection de rushes obtenu est enseigné aux élèves avec le logiciel Finalcut. Parallèlement le professeur de français conduit avec eux, une réflexion sur la notion d’adaptation littéraire au cinéma. Travailler sur le thème populaire du vampire permet aussi d’aborder les clichés et les stéréotypes déclinés dans les genres cinématographiques.