Avec : Christophe Jacquet (artiste, graphique, enseignant), Frédéric Wecker (critique d’art, enseignant), Pierre Vanni (graphiste, enseignant) et leurs invités : Guillaume Dégé (éditeur et dessinateur), Christophe Hanna (théoricien et poète), Samuel Bonnet (designer graphique).

Comme elle l’avait déjà fait au PS1 en 2000, Carolyn Christov-Bakargiev a exposé récemment à la documenta 13 les fiches sur lesquelles Mark Lombardi compilait les informations qu’il mettait en œuvre dans ses Narratives Structures. Cette manière d’exposer Lombardi permet non seulement de mettre en valeur le gain cognitif qu’apporte la représentation graphique par rapport à l’information brute, mais de se rendre compte à nouveau que les informations compilées par Lombardi étaient bel et bien publiques. Les démarches retenues au titre d’études parallèles par le Nouveau département de l’ENSA de Nancy exemplifient également ces traits. De fait les « réalités non couvertes » que Christophe Hanna expose sous le nom de La Rédaction ne se caractérisent pas par leur inaccessibilité. Dans Nos Visages-flash ultimes, des outils graphiques étaient ainsi mis en œuvre pour permettre la reconsidération d’un matériau à portée d’une requête Google. Guillaume Dégé conçoit l’érudition comme un partage et non une affaire de spécialistes. Parallel School s’inscrit quant à elle dans le vaste mouvement des artist-run schools qui conçoivent l’école non plus comme un lieu fermé délivrant un enseignement exclusif, mais comme une structure ouverte au libre partage des informations et des savoirs.