L’objet de l’exposition Channel TV est d’étudier la pertinence de la forme télévisuelle comme forme artistique contemporaine, et dans une moindre part, celle de la présence du medium en déclin dans l’univers numérique, la culture 2.0.

Un programme télévisé d’une journée

La présentation choisie est celle d’un programme télévisé d’une journée, réalisé par vingt-huit artistes et collectifs. Il est élaboré et produit par le Cneai et deux structures artistiques étrangères, la Halle für Kunst à Lüneburg et la Kunstverein Harburger Bahnhof à Hambourg.
Le projet donne ainsi lieu à trois expositions et à la co-édition d’un numéro Hors série Art TV Clash de la revue de sociologie et philosophie politiques Multitudes ; ainsi encore qu’à des diffusions du programme TV dans des lieux publics institutionnels et non artistiques.

Des œuvres spécifiques pour un medium honni

A la suite d’Andy Warhol ou de Nam June Paik, les artistes ne cessent d’interroger leur propre fascination pour la télévision. Ils désignent dans la variété de leurs approches individuelles du medium, les rapports aussi riches que complexes entre la puissance critique et poétique de l’art et ce qui fut pendant longtemps le média de masse le plus populaire. De son émergence jusqu’à sa mutation en raison du développement des pratiques numériques, les artistes ont parfois suivi et souvent précédé les métamorphoses de cette « institution » maintenue cependant dans un hors champ subculturel loin des pratiques artistiques reconnues.

Contrairement au double cliché qui voudrait encore que la télévision dans sa forme actuelle doive être un medium à contenu éducatif ou culturel ou, au contraire, par essence irrécupérable, des auteurs, qu’ils soient artistes, écrivains, cinéastes, etc., ont contribué à l’élaboration d’œuvres spécifiques pour ce medium déprécié, et cela dans une grande variété de registres.
Alors que la question d’une culture de masse, incarnée exclusivement par Internet, les technologies relationnelles et les industries culturelles est au centre des préoccupations de chercheurs durant les années 2000, principalement à l’Iri (l’Institut de recherche et d’innovation / Centre Pompidou), la traduction traditionnelle de la culture de masse au travers de la télévision a été relativement délaissée. La sociologie française, en ce domaine encore plus ou moins dominée jusqu’à aujourd’hui par les angles bourdieusiens de « la domination » et celui politique de « la manipulation » et de « l’abrutissement des masses », s’est tenue éloignée de cet objet culturel honni. Cependant, et en parallèle, quelques représentants de la discipline sociologique prennent leur distance avec ces discours inopérants, pour une observation fine, à la suite d’études anglo-saxonnes.

Un numéro de la revue Multitudes

Le numéro Hors série Art TV Clash, conçu par les trois institutions artistiques et la revue Multitudes, développe dans son sommaire l’examen des enjeux théoriques et artistiques, culturels et sociétaux, des transformations de la télévision, en mêlant à une trame de théorie critique des séquences d’images.
Bref, un survol élaboré du medium : de la glorieuse ORTF, au règne de l’écran plat pour une nouvelle télévision interactive qui se cherche, en passant par les Melrose Place reloaded sur iPad. De ce survol il ressort que la télévision n’est plus seulement un média d’information ou l’outil du divertissement. Au travers de ses émissions de stock (séries, fictions), elle contribue à façonner croyances, valeurs, attitudes et comportements des individus. Et malgré la multiplication des écrans de toutes sortes, elle continue à avoir un rôle si important qu’il faut essayer de la comprendre pour ainsi mieux appréhender les sociétés contemporaines, et proposer avec les artistes une télévision différente pour un meilleur avenir.

Le volume de 240 pages, en quadrichromie, contient les participations théoriques dans leur langue originale de Yann Moulier Boutang, Sylvie Boulanger, Yves Citton, Ariel Kyrou, Eric Macé, François Curlet, Barbara Kruger, Britta Peters, Pascale Cassagnau, Matthias Michalka, Hannes Loichinger, Lynn Spigel, Henrique Antoun, Fábio Malini.
Ainsi que celles visuelles de Simon Denny, Bad Beuys Entertainment, Nicolas Aiello, Pierre Leguillon, Matthias Meyer, Bettina Atala, Fabrice Hyber, Jean-Marc Chapoulie, Lenka Clayton, A Constructed World, Denicolai & Provoost, John Miller, Vadim Vardag.

Art TV Clash

Hors Série Multitudes
240 pages
Graphisme réalisé par Lords of Design, Paris
Dirigé par Yann Moulier-Boutang, Sylvie Boulanger, Hannes Loichinger et Britta Peters
Publié par Amsterdam Éditions Paris avec Cneai, Chatou ; Halle für Kunst, Lüneburg et Kunstverein Harburger Bahnhof, Hamburg Septembre 2010

Plus d’informations sur la revue ici.

L’exposition Channel TV a eu lieu au Cneai à Chatou, à la Halle für Kunst Lüneburg et à la Kunstverein Harburger Bahnhof à Hambourg, du 17 octobre 2010 au 16 janvier 2011.
Plus d’informations sur l’exposition Channel TV ici.

Channel TV s’inscrit dans le cadre de Thermostat, des coopérations entre vingt-quatre centres d’art et kunstverein.

Le programme Channel TV a aussi donné lieu à une journée de recherche au Goethe-Institute (Paris). Plus d’informations ici.

www.multitudes.samizdat.net
www.iri.centrepompidou.fr