Tiphaine Calmette, Mathilde Chénin, John Cornu, Sandra Delacourt, Jennifer Douzenel, Nicolas Giraud, Emma Charlotte Gobry Laurencin, Christophe Jacquet, Rémi Parcollet, Yann Sérandour

Boite de captation :
- Extrait de Marcel Duchamp, « L’artiste doit-il aller à l’université ? »

Marcel Duchamp, "L’artiste doit-il aller à l’université ?"
Allocution (extrait) à l’université d’Hofstra, New York, 1960
"Bête comme un peintre.
Ce proverbe français remonte au moins au temps de la vie de Bohème de Murger, autour de 1880, et s’emploie toujours comme plaisanterie dans les discussions. Pourquoi l’artiste devrait-il être considéré comme moins intelligent que Monsieur tout-le-monde ?
Serait-ce parce que son adresse technique est essentiellement manuelle et n’a pas de rapport immédiat avec l’intellect ?
Quoi qu’il en soit, on tient généralement que le peintre n’a pas besoin d’une éducation particulière pour devenir un grand Artiste.
Mais ces considérations n’ont plus cours aujourd’hui, les relations entre l’Artiste et la société ont changé depuis le jour où, à la fin du siècle dernier, l’Artiste affirma sa liberté.
Au lieu d’être un artisan employé par un monarque, ou par l’Eglise, l’artiste d’aujourd’hui peint librement, et n’est plus au service des mécènes auxquels, bien au contraire, il impose sa propre esthétique.
En d’autres termes, l’Artiste est maintenant complètement intégré dans la société.
Emancipé depuis plus d’un siècle, l’Artiste d’aujourd’hui se présente comme un homme libre, doté des mêmes prérogatives que le citoyen ordinaire et parle d’égal à égal avec l’acheteur de ses oeuvres.
Naturellement, cette libération de l’Artiste a comme contrepartie quelques-unes des responsabilités qu’il pouvait ignorer lorsqu’il n’était qu’un paria ou un être intellectuellement inférieur.
Parmi ces responsabilités, l’une des plus importantes est l’EDUCATION de l’intellect, bien que, professionnellement, l’intellect ne soit pas la base de la formation du génie artistique.
Très évidemment la profession d’Artiste a pris sa place dans la société d’aujourd’hui à un niveau comparable à celui des professions "libérales". Ce n’est plus, comme avant, une espèce d’artisanat supérieur."